Jean Lassalle appelle à suspendre la culture d'OGM

Publié le par MoDemEcolo

Sur "come4news.com"

19/06/07



Jean Lassalle
nouveau député UDF-MoDem n'avait pas attendu d'être élu pour se saisir des problèmes les plus graves : il a récemment interpelé Dominique BUSSEREAU, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche à propos des OGM.

Il demande notamment :

  • Que soit enfin résolument engagée une politique de recherche fondamentale, rigoureuse, indépendante, transparente et participative.
  • Que soit mis en œuvre un haut comité d'éthique et de la science indépendant, composé d'authentiques chercheurs et spécialistes travaillant à l'abri des pressions partisanes et des «lobbies». Il sera animé par la seule volonté de faire avancer la science et le progrès dans le respect de la terre et du genre humain.
  • La mise au clair de notre politique en la matière après débat public devant le parlement.

Il n'estime pas possible en l'état de procéder à des semis d'OGM. Il rappelle à cet effet que :

  • L'incertitude scientifique est trop grave.
  • Le risque de pollution de productions agricoles voisines est trop grande.
  • L'opinion publique sevrée d'information crédible et rigoureuse, s'engagera une fois encore dans une attitude de méfiance et de rejet du monde Paysan dans laquelle ce dernier a une fois de plus tout à perdre.

Il a publié un communiqué à ce sujet sur son site. Il y évoque notamment l'impact du groupe Monsanto qui achète tous les brevets et organise tous les circuits de distribution.Cette prise de position est la bienvenue alors qu'une polémique fait rage : le maïs OGM Mon 81O, commercialisé par Monsanto, pourrait bien être toxique pour l'organisme, c'est tout du moins, ce que tendent à laisser penser de nouvelles études scientifiques récemment menées. L'Allemagne a d'ailleurs interdit ce semis sur son territoire.

Dans le même temps, le conseil européen des Minsistres de l'Agriculture a accepté la présence de 0.9% d'OGM dans les produits estampillés "bio"...

Publié dans Sur le net

Commenter cet article

christophe 11/07/2007 19:53

@ metallah
Peut-être préférer vous des actions plus fortes comme celle-ci ?!?

Voici le programme de l'assemblée générale 2007, ainsi qu'un appel de
l'association Sans Gène pour un soutien financier ; les documents au
format pdf sont téléchargeables ci-dessous :

invitation à l'AG :
http://www.monde-solidaire.org/docs/Invitation%20AG%2007.pdf
programme : http://www.monde-solidaire.org/docs/Programme%202007%20F%20V.pdf
appel de Sans Gène : http://www.monde-solidaire.org/docs/appel_Sans_Gene.pdf

version texte simple :
_____________________________________________________________________
INVITATION A L'AG DES FAUCHEURS :

ASSEMBLEE GENERALE 2007 SAMEDI 21 ET DIMANCHE 22 JUILLET à RIEC S/BELON (29)
Après une année 2006 marquée par l'intensification des cultures d'OGM à
but commercial et la réaction forte et publique des faucheurs
volontaires, l'année 2007 se révèle par une situation particulière :
- Une volonté des semenciers d'accélérer les cultures en plein champs
(10 à 15 000 ha ?) avec
la complicité des Pouvoirs publics qui organisent la non transparence et
non information des
citoyen(ne)s et des élu(e)s.
- Un nouveau pouvoir politique libéral et sécuritaire qui joue de la
carotte avec les
associations (Grenelle de l'environnement en octobre) en leur faisant
miroiter des avancées
tout en ne faisant rien de concret contre la prolifération des OGM.
- Une réalité européenne où de nombreux pays ont choisi le principe d'un
moratoire contre le
Mon 810 et où le comité permanent de l'alimentation à Bruxelles a refusé
le nouveau
maïs OGM « Herculex RW ».
- Une opinion publique toujours aussi opposée aux OGM dans l'agriculture
et l'alimentation
mais pas forcément mobilisée pour soutenir les actions de neutralisation
en raison de la
désinformation mais aussi d'un manque de communication de notre part.
- Une répression pénale et financière de plus en plus forte qui pèse sur
les militant(e)s
(risques d'incarcération, saisies sur salaires ou immobilières,
dommages et intérêts…).
Cette réalité complexe nécessite pour les faucheurs volontaires de
définir une stratégie claire.
Quels sont nos objectifs ? De quels moyens disposons-nous ? Comment
faire face à la répression ?
Déjà un certain nombre de réponses ont été apportées depuis quelques mois :
- « L'appel d'Orléans » pour un moratoire fixe un cadre pour notre
mobilisation.
Comment l'élargir et le rendre plus opérationnel ?
- « L'association Sans gène » a été créée pour organiser le soutien
financier aux faucheurs volontaires devant les tribunaux et face aux
poursuites financières. Il faut la faire connaître et bien rappeler que
cette association indépendante a un objectif de solidarité concrète
(texte ci-joint).
- Les faucheurs volontaires doivent améliorer leur structuration
indépendante. Le secrétariat qui envoie les convocations par exemple
n'est financé que par les ventes des produits tels que T-shirt, bière,
autocollants
- Il faut perfectionner encore les préparations collectives et
individuelles des actions pour être plus efficace, mieux compris et
davantage préparé face à d'éventuelles poursuites.
Toutes ces réflexions seront abordées au cours des deux journées
d'assemblée générale. Il dépendra de chacune et de chacun d'entre nous
que nous apportions les réponses adéquates.
VENEZ NOMBREUSES ET NOMBREUX POUR CONSTRUIRE UN MONDE SANS OGM.
La coordination nationale.
_____________________________________________________________________
PROGRAMME

SAMEDI 21 JULLET 2007 à RIEC sur BELON (sud finistère)
10 heures Accueil
Présentation des trois jours : modalités, horaires, programme.
Magalie Christophe - J. Pierre Andrieu (F.V. Bretagne)- José Bové (F.V.)
10 heures 30 Rappel du contexte actuel
Cadre règlementaire, France et Europe (OGM et loi) Michel Dupont (Conf.
Paysanne)
Importations OGM et nourriture animale. Arnaud Apotheker (Greenpeace)
12 heures Synthèse des procès – Argumentaire de la défense
légalité-légitimité, état de nécessité, charte de l'environnement,
François Roux - Avocat
13 heures Déjeuner
15 heures Désobéissance civique
Jean-Baptiste Libouban ; Anna Massina (F.V.- Communauté de l'Arche)
16 heures Ateliers
(les ateliers travailleront sur les mêmes thèmes en petits groupes pour
faciliter la discussion)
- Echange sur les actions passées.
- Quelle orientation va prendre le collectif ? : perspectives pour les
fv, quelles actions pour le futur.
Un animateur et un rapporteur par atelier
19 h - 20h Repas et rencontre par région

DIMANCHE 22 JUILLET
8 heures Petit déjeuner
9 heures Attitude des F.V. face aux forces de l'ordre
1. Sur le terrain (lors des actions)
2. Lors des interrogatoires
3. Lors des procès (dans les tribunaux) José Bové Jean-Baptiste Libouban
10 heures 30 Synthèse du travail des ateliers et discussion
14 heures Fest deiz : Salle Polyvalent de Riec S/Belon Fête de soutien
aux faucheurs -

LUNDI 23 JUILLET
Matinée
Petit-déjeuner
Nettoyage du site et. travaux pratiques
_____________________________________________________________________
INFOS PRATIQUES

Le lieu-dit : "Kerdavid" sera fléché dès l'entrée du bourg de Riec.
En voiture : 2h de Nantes, entre Lorient et Quimper. Sortie indiquée à
partir de la 4 voies.
En train : Arrêt à Quimperlé de préférence (3 arrêts par jour), sinon
arrêt à Lorient. Navette assurée par le collectif entre la gare et le site.

Pour les contacts navette : Sylvain-06 50 05 96 97 ou Brigitte 06 75 98
80 37
Hébergement : Camping sur place. Terrain réservé aux fourgons. Tentes,
terrain ombragé. Pour l'hôtel, réservation à faire le plus tôt possible.
Repas : cuisine mobile en bio du vendredi soir au lundi matin. Bar.
Animation prévue pour les enfants. Amener maillot de bain mais aussi
bottes et cirés. Accueil chez des maraîchers bio sur un site agréable
avec présence d'animaux, c'est pourquoi vous êtes priés de ne pas venir
avec des chiens.
_____________________________________________________________________
APPEL SANS GENE
Cela fait dix ans maintenant que la lutte contre la dissémination
d'organismes génétiquement modifiés en plein champ a commencé en France.
La détermination des militants n'a pas faibli, et leurs rangs se sont vu
renforcés : les Faucheurs Volontaires sont aujourd'hui plus de 6 000.
Malgré les menaces de lourdes amendes, voire de peines de prison, ils se
sont engagés à affronter un état de non-droit pour exiger la justice et
le respect de la volonté citoyenne, pour défendre l'intérêt général et
le bien commun.

Comme le précise la charte des Faucheurs Volontaires, dans l'état de
nécessité, face à l'invasion des OGM, ils ont fauché des plants
génétiquement modifiés comme dernier recours pour que la démocratie
reste une réalité. C'est l'impuissance politique et un État qui protège
des intérêts privés au détriment de l'intérêt général qui les ont
fait entrer en résistance pour refuser la fatalité. Car désobéir, «
c'est d'abord la défense des principes fondateurs de la démocratie :
liberté, égalité, fraternité » (J. Bové, G. Luneau, Pour la
désobéissance civique).
La culture d'OGM en plein champ est imposée en force par des lobbies,
sans débat démocratique, au mépris des risques sanitaires et
environnementaux, de la maîtrise par les paysans de leurs semences, et
du droit des peuples à se nourrir comme ils l'entendent. Les Faucheurs
Volontaires ont choisi d'agir de façon non violente, à visage découvert
et en plein jour, pour répondre à la violence des semenciers face à la
vie, et pour encourager une prise de conscience.

Des tribunaux (Versaille et Orléans) ont déjà reconnu et inscrit cet
état de nécessité dans leurs délibérations, mais d'autres ont sanctionné
sévèrement : José Bové et Jean-Emile Sanchez sont condamnés à des peines
de prison ferme, d'autres récidivistes devraient eux aussi être
sanctionnés de la même façon, Monique Burnichon se voit saisir des
sommes conséquentes sur son salaire, Gilles Lemaire verra dans les
prochains mois son appartement vendu aux enchères. Et la liste pourrait
s'allonger.

Les Faucheurs Volontaires ont choisi un mode d'action collectif pour
alerter sur le danger des OGM. Et c'est justement cette dynamique
collective qui fait leur force : si l'Etat a souvent choisi les
individus qu'il poursuit, les Faucheurs Volontaires ont redoublé
d'imagination pour faire valoir leur cohésion : comparants volontaires
devant les tribunaux ou auto-dénonciation après des actions. Restons
aujourd'hui solidaires pour soutenir les militants inquiétés.
Face à la répression financière, et pour permettre à ceux, nombreux, qui
soutiennent les actions anti-OGM sans y participer directement, de
s'impliquer concrètement, l'association Sans Gène a été créée. Son objet
est de récolter des fonds pour soutenir les personnes inquiétées suite à
des actions citoyennes visant à alerter la population face aux risques
des OGM en plein champ et aux intérêts privés de quelques multinationales.

Les dons réalisés au profit de cette association sont déductibles à 66 %
de votre revenu imposable (dans la mesure où ils en représentent moins
de 20 %).

Envoyez votre participation à Sans Gène, 10 bis rue du Colonel Driant,
31400 Toulouse.

metallah 05/07/2007 11:58

bien bien...

Mais qu'en est il des propos de Jean Lassale sur les écologistes (souvent traités d'extrémistes)
quand est il également de ses propos et actions là où il est élu : notamment concernant les ours... ou le routier...


il ne suffit pas d'une petite pincée d'OGM ou autres sujets pour être écolos
d'ailleurs même l'extreme droite européenne est plutot contre les OGM, en est elle plus écolo ?