Forum des démocrates : table ronde sur le Grenelle de l'environnement

Publié le par MoDemEcolo

Publié dans Vidéos

Commenter cet article

Moreau Xavier 08/10/2007 13:49

Suite à un texte rédigé sur www.jeandionis.com j'invite à prendre connaissance tout un chacun et vous propose de lire ma réaction ci-après :

"C'est en lisant ce type d'intervention que je suis conforté dans l'idée que le député de la circonscription Agen-Nérac est une personne de grande qualité...mais à contrario, c'est aussi la cause de mon inquiétude quant à sa démarche électorale passée ! Je continuerai donc à penser que le temps pourvoira certainement à changer ce second caractère...

Dans le cadre donc, de ces premiers grenelles de l'environnement, s'il faut en ressortir une idée directrice et un point principal tant qu'à la démarche, à mon sens, la plus urgente et la plus réalisable à court ou moyen terme,

ce serait de "Lancer une grande politique d’éducation de formation et de sensibilisation à l’écologie et au développement durable"

comme le propose la Fondation Nicolas Hulot et faisant suite au pacte que j'ai par ailleurs signé il y a déjà quelques temps (que je recommande vivement) et à tellement d'études et de travail déjà réalisé par cette équipe de scientifiques et d'altruistes de renommée mondiale.

D'autant que le Président Chirac a posé la première pierre avec "l'insertion de la Charte de l'environnement dans les droits de l'homme et dans notre quinquagénaire Constitution " si je ne m'abuse et le Président Sarkozy en suivant, avec l'instauration d'un ministère d'Etat de l'Environnement, numéro deux du gouvernement.

A mon sens, cette formation, au départ bienveillante et pédagogique serait ensuite contraignante et se ferait à l'adresse à la fois du consommateur mais surtout viserait l'industriel et l'administratif en provoquant la prise de conscience bien sûr mais surtout la modification volontaire ou contrainte des us et coutumes de notre pays dit civilisé.

Cette formation serait dispensée tous azimuts, tant dans les milieux scolaires, associatifs et culturels que dans les secteurs publics et privées (établissements hospitaliers, pénitentiaires, administratifs...). Après une campagne d'information qui ne soit assimilées à une vulgaire campagne de pub, s'en suivraient des débats publics récurrents et échelonnés sur une période assez longue afin de ne pas provoquer de lassitude dans les populations.

Les comportements de tous et en particulier que je qualifie de "domestiques" peuvent étre changés à condition que la méthode choisie soit la plus respectueuse et la plus sereine possible. Mais aussi, rien ne changera si "la peur du gendarme" n'est pas préservée quelque peu ! Susciter à la fois une volonté commune de concourir au changement, aujourd'hui devenu irrémédiablement nécessaire, tout en maintenant une pression suffisamment conséquente pour ne pas permettre de laisser retomber l'engouement populaire général et la prise de conscience particulière.

L'enjeu pédagogique ne doit pas être seul ciblé sur le consommateur mais bien sur tous les acteurs et générateurs de pollution.

S'il faut en croire l'histoire, la France et les français livrent souvent les grandes idées au monde et il ne faut pas laisser la mise en application aux autres. Cet enjeu apparaît non seulement comme étant, peut-être une idée majeure du XXIe siècle, nous avons le devoir de ne pas laisser la fatalité l'emporter et de nous servir de tous les moyens qui nous sont donnés pour remporter cette victoire.

Nous, nos enfants et les générations suivantes seront les historiens de demain et les actes d'aujourd'hui seront jugés dans l'avenir."



xavier moreau