Du "bio" pas vraiment "bio" !

Publié le par MoDemEcolo

Sur le blog "Ecolo du jour"

Il y a quelques jours, en recevant un prospectus publicitaire m'annonçant la commercialisation en Suède de la première Citroën roulant au flexfuel, je n'ai pas pu m'empêcher de lancer un cocorico, en me disant qu'enfin, les constructeurs Français avaient compris qu'il fallait s'engager dans ces filières d'avenir.....

Mais bon, mes ardeurs se sont rapidement calmées quand j'ai essayé d'en savoir un peu plus sur le carburant que l'on mettait dans ces moteurs ....et surtout, l'origine de ce carburant. Car naivement, j'avoue que dans mon esprit, je me disais que le bio-carburant nécessaire à ces voitures était un vrai plus pour la planète ! 

Heureusement qu'une lectrice assidue de ce blog m'a laissé un commentaire la semaine dernière, en m'expliquant qu'il valait mieux parler d'agro-carburant que de bio-carburant, me mettant ainsi la puce à l'oreille. Ensuite, j'ai entendu hier la Chronique de Corinne Lepage sur France Culture et là, mon opinion a changé ou disons les choses plus clairement, j'ai pu approfondir un peu le sujet !

Lorsque l'on se dit que l'on va acheter une voiture roulant grace aux "bio carburants", on se dit que l'on fait un geste pour l'environnement et le réchauffement de la planète ....alors qu'en fait, c'est un peu tout le contraire ! 

En effet, pour cultiver des plantes pour nos voitures, il faut déforester alors que l'on sait que les forêts sont une des issues pour stocker le trop plein de CO2 dans notre atmosphère ! Aussi, la revue scientifique "Science" a publié il y a deux semaines une étude sur l'impact de la limitation du CO2 dans l'atmosphère en comparant les agro carburants et le travail des forêts. 

Ainsi, il apparaît que reforester un espace permet de stocker entre 2 et 9 fois plus de carbone sur une période de 30 ans que la quantité qu'on économiserait en fabricant les agro carburants ! En gros, y'a pas photo !

Ensuite, l'étude montre également que si l'on souhaite substituer 10% d'agro carburants aux carburants actuels, il faudrait utiliser 43% des champs actuels américains et 38% des champs européens ....et là, on se demande comment on continue de manger, non?

Bref, tout ça pour dire que 

- le bio carburant, il n'a rien de bio et qu'il faut vraiment l'appeler l'agro carburant
- il ne faut pas croire naïvement comme moi parfois !, que lorsque l'on voit le mot bio, c'est obligatoirement respectueux de l'environnement
- la lutte contre le réchauffement climatique passe beaucoup plus par une reforestation de la planète, une limitation des déplacements et la mise sur le marché de moteurs peu consommateurs de carburants (aussi bien fossiles qu'agro) que par "toujours la même chose" mais avec des agro carburants !
- si l'on m'explique que l'on va lutter contre le réchauffement climatique en mettant des agro carburants dans nos moteurs (comme l'explique régulièrement Lula, au Brésil), je ne tomberais plus dans le panneau !

......bon c'est bien, tout cela mais ça ne résoud pas mon problème de voiture car il va falloir que je me décide, un jour et si je ne peux pas orienter mon achat vers cette filière privilégiant l'agro carburant, suis je donc condamné à acheter une toyota Prius?

Publié dans Blogs

Commenter cet article