Corinne Lepage veut « donner sa chance » à Alain Juppé - Marianne2007

Publié le par MoDemEcolo

Corinne Lepage, co-fondatrice du Modem et présidente de Cap 21, a appelé mardi 12 juin sur l'antenne de France Info à réélire Yves Cochet et Noël Mamère et à « donner sa chance » à Alain Juppé. Si les principaux intéressés se félicitent de son soutien, ce signe en faveur du nouveau ministre de l'Ecologie laisse perplexes les écologistes et certains membres du Modem. Cette initiative n'est cependant pas neutre, le candidat Modem sur lequel repose le résultat de la circonscription d'Alain Juppé étant membre de Cap 21.

 

corinne.jpgL'urgence écologique et rien d'autre ! C'est ainsi que Corinne Lepage explique sans hésitation son appel (écouter ci-dessous) à réélire Noël Mamère et Yves Cochet à l'Assemblée nationale et sa suggestion de « donner sa chance » à Alain Juppé, lancés hier matin sur l'antenne de France Info. « S'il s'agissait de défendre mes intérêts, je n'aurai pas appelé à soutenir des candidats Verts, souligne-t-elle. Quant à Alain Juppé, je préfère que ce soit lui plutôt qu'un autre : on m'a laissé entendre qu'il avait maintenant une vraie connaissance des enjeux. » Quand on lui demande si elle pourrait accepter un poste en remerciement, elle maintient que « la question ne se pose pas. »

Le Modem en bascule à Bordeaux
Paradoxe : l'après-midi même, le candidat Modem de la circonscription d'Alain Juppé, issue de Cap 21, avait déclaré sa « neutralité » pour le second tour. Son score au premier tour (8,31 %) le place en position de force : le candidat Vert (6,83 %) ayant décidé de soutenir la concurrente socialiste (31,36 %), c'est sur son choix que peut se jouer le scrutin de dimanche. « J'ai pris position pour un projet qu'aucun des deux candidats ne défend : la balle est dans leur camp », répond le principal intéressé, Ludovic Guinard. Mais la raison semble beaucoup plus terre-à-terre : les militants Modem de la région sont farouchement anti-Juppé et refusent tout signe qui puisse lui être favorable.

Dans le camp du maire de Bordeaux, on se félicite. Charles Boret, responsable de la communication sur sa campagne, ne s'étonne guère : « Depuis 12 ans, M. Juppé fait liste commune avec l'UDF et il a toujours été très positif sur son travail avec Mme Lepage. » Les écologistes comprennent moins. «Je connais les convictions et l'engagement écologiques de Corinne Lepage mais je pense que ce soutien est plus affectif que réfléchie », juge Yves Cochet. « Au cours de la préparation du Grenelle de l'environnement, il n'a été question ni de la PAC, ni de l'EPR, ni des OGM… S'inquiète Noël Mamère. Cette politique écologique n'est qu'une tentative d'enfumage ! »

« Du moment que le Grenelle de l'environnement réussi. »
Au Modem, on ne se presse pas pour commenter la prise de position de Corinne Lepage. « Elle n'a pas pu se prononcer sans l'accord de Bayrou », assure-t-on dans l'entourage du candidat béarnais. Jean-Luc Bennahmias, ancien Vert rallié au Modem, n'a de priorité que le Grenelle de l'environnement en faveur duquel il s'était prononcé lundi dans Libération : « Juppé ou pas Juppé, si le Grenelle réussi, tant mieux. Commente-t-il. De toute façon, dans cette histoire, ce n'est ni lui, ni Fillon qui décident, c'est Sarkozy. » Pour lui également, pas question de travailler avec l'actuel gouvernement. En attendant le congrès qui décidera de la conversion de Cap 21 en mouvement du Modem, les écologistes ont, dans le parti de François Bayrou, une indépendance bien militante.
 
Mercredi 13 Juin 2007
Sylvain Lapoix

Corinne_Lepage_sur_France_Info.mp3 Corinne Lepage sur France Info.mp3  (1.38 MB)
Podcast

Commenter cet article

Chris 19/06/2007 11:02

Je trouve que la position de C. Lepage est tout à fait dans la droite ligne du MoDem.
Ni droite, ni gauche, mais savoir dire OUI ou savoir dire NON lorsque cela est juste.
Je n'apprécie pas trop A. Juppé que je trouve arrogant. Mais il faut en effet un homme de poids pour défendre l'écologie. "Il faut qu'il ai sa chance" oui nous ne pouvons qu'espérer au MoDem que l'écologie ai sa chance.
En appelant à voter pour les candidats verts, Corinne Lepage montre également que son attitude est équilibré, les verts étant plutôt à gauche alors que Juppé est bien entendu à droite.
Maintenant je peux comprendre que pour des considérations autre qu'écologiste ont puisse dire non à M. Juppé.