Les Verts passent à l'orange

Publié le par MoDemEcolo

Sur le blog de "Ensemble avec le MoDem"

Mais les transfuges, eux en sont persuadés, si le Modem de François Bayrou fait plus de 10% aux législatives, se produira alors un tsunami, qui laissera exsangue le parti écologiste. Le vice-président du groupe "Les Verts" au Conseil de Paris, François Florès, a annoncé vendredi qu'il rejoignait le Mouvement démocrate. Un départ qui s'ajoute à celui de trois élus écolo, dont une adjointe de Bertrand Delanoë, qui seront tous candidats Modem aux législatives. La liste des transfuges verts qui rejoignent le...

Publié dans Blogs

Commenter cet article

Gilles 30/05/2007 17:03

Recomposer l'écologie politique ...
Après l'échec des Verts aux présidentielles, avec la nouvelle donne du Pacte Ecologique de NH et de l'audience acquise par les associations et ONG environnementales ( comme l'Alliance pour la Planète), l'écologie politique doit se reconstruire différemment et tirer les conclusions de ses échecs et divisions passées. Pour cela, la création du MoDem est une chance historique : il faut utiliser cette nouvelle offre dans la Paysage Politique Français, il faut tirer profit de l'immense d'espoir et de l'engouement sans précédent suscités par ce nouveau mouvement, pour créer en son sein un espace d'écologie politique "dépollué" du clivage contre-productif entre soi-disant écologistes de gauches et soi-disant écologistes de droite. Non, l'écologie politique n'est ni de gauche, ni de droite, elle est au centre de nos préoccupations d'Homme et de Citoyen. Elle est profondément solidaire et humaniste, fondamentalement anti-productiviste et anti-capitaliste à partir du moment où on axe toute réflexion autour de l'Homme, de sa place dans la Biosphère et de sa participation à l'équilibre ( ou malheureusement au déséquilibre ) de l'Ecosystème. Le Modem doit être l'espace de discussion et d'échange où tous les écologistes peuvent se rassembler et trouver leurs marques : Verts, Cap 21, GE et toutes les consciences éveillées ( et pas encore encartées ! ) qui ont compris que le combat pour la vie, la défense des générations futures, la lutte contre le réchauffement climatique et pour le maintien de la biodiversité sont désormais les déterminants majeurs de la vie politique, à partir desquels se déclinent les questions sociales et économiques ( et non plus l'inverse ). Ainsi l'écologie ne sera plus confinée au rôle d'appoint électoral, mais assumera pleinement son rôle d'analyse, d'information, de proposition et d'action au service de l'Homme, du Citoyen et de son environnement social, économique et naturel.

Greg 30/05/2007 13:45

Matallah
Pour quelqu'un qui a l'habitude de naviguer sur les blogs écolos ta perception des jeunes membres de CAP21 est bien fausse. Mais c'est peut être volontaire...
Le MoDem n'a pas vocation à débaucher qui que ce soit. Ceux qui ont compris que l'écologie politique ne sera forte qu'en se libérant des clivages gauche/droite traditionnels sont les bienvenus. Vouloir rejeter en bloc telle ou telle proposition d'un gouvernement sous pretexte qu'il "appartient au camps adversaire" est une manière de faire de la politique dépassée. Par exemple il faut combattre le gouvernenment fillon sur les OGM, l'agriculture intensive, l'EPR, etc...mais il faut l'appuyer s'il veut mettre en place une fiscalité environnemantale appropriée comme l'avait proposé le candidat sarkozy.
Je peux comprendre la position de certains "anciens" qui ont été formatés pendant de longues années mais pour un jeune s'enfermer dans des clivages passéistes....ça me laisse dubitatif.
Tu parles encore de l'UDF....alors que cette page est presque déjà tournée. Le MoDem n'aura pas grand chose à voir avec l'ancienne UDF tant par les membres qui le composent que par son positionnement.
Encore une fois il ne s'agit pas de se battre entre écologistes. J'espère bien que nous pourront tous travailler ensemble....et nous aurons vraiment gagner quand l'enjeu écologique sera compris par tous et que des solutions pragmatiques seront réellement mises en place, ceci quelque soient les partis "au pouvoir"
En effet c'est une nouvelle manière de faire de la politique et c'est ce qui fera la force du MoDem dans les années à venir

metallah 30/05/2007 12:09

Il est vrai que parti les fidèles proches de Bayrou il reste pas mal d'ex Cap21, faisant du MoDem presque un parti écolo
je dis presque, car malgré la sympathie que j'ai pour Cap21 je sais pertinement que nombreux sont ses membres avant tout centriste ou ex chiraquien déçu (pas mal de jeunes chiraquiens écolos sont passés chez Cap...) avant d'être écolo...

Mais ma foi si le MoDem devient plus écolo compatible se sera tant mieux, certainement pour ça que le centriste écolo (ou inversement ?) Antoin W de MEI voulait une alliance pour les législatives...


Corinne LEPAGE : "Nous devons reconstruire un pôle d'écologie politique au sein du MoDem et au centre de l'échiquier politique"

argh alors que Corinne reprochait aux Verts d'être trop affilié au PS elle s'apprete à faire la meme chose avec le Modem
pourtant il me semblait bien qu'elle avait été déçu par les alliances aux dernières régionales avec l'UDF ?

je crois que tout le monde se cherche... Mais je ne suis pas certain que le fait de vouloir vider les Verts de ses membres soit très intelligent de la part de Cap21 , plutôt que de travailler TOUS ensemble voilà que chaque écolo se tire dans les pattes profitant au passage des individualismes de chacun...

certains vont devenir plus centristes que écolo avec cette connexion :(