Corinne Lepage : "Je prendrai toute ma part à la refondation proposée par François Bayrou !"

Publié le par MoDemEcolo

France Info - 15 mars 2007

Corinne Lepage qui vient de rejoindre l'équipe présidentielle de François Bayrou, le candidat à la présidentielle était l'invité de France Info dans le cadre de la campagne présidentielle. La période de dépôt des parrainages s'achève demain. La campagne officielle marquera ses débuts le 21 mars avec le début de l'égalité des temps de parole entre chaque candidat. 

C'est dans ce cadre que Bernard Thomasson recevait donc Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement, célèbre avocate écologiste qui a rejoint officiellement mercredi François Bayrou pour l'accompagner dans sa marche vers l'Elysée. Elle affirme n'avoir jamais été inquiète quant aux cinq cents parrainages requis pour se présenter à l'élection présidentielle. Corinne Lepage a estimé devoir faire un choix entre une aventure en solitaire et accompagner une équipe forte assumant les directions et la voie à tracer pour les années futures. 

Ce fut donc un choix politique délibéré que de rejoindre François Bayrou. Qui souhaite changer les institutions, tout comme elle. Ainsi, elle déclare avoir écrit et proposé une ébauche de VI° République. Ce que ne veulent pas assumer l'UMP et le PS. Elle estime que ces deux partis hégémoniques veulent garder le pouvoir pour eux seuls. Une vision de la politique qui n'est pas la sienne et qui l'a conduite à rejoindre François Bayrou.

Dès le mois d'août, déclare-t-elle, elle avait écrit un article dans le journal Le Monde pour proposer un gouvernement d'union nationale. Il fut accueilli avec des sarcasmes. Elle est aujourd'hui heureuse de constater qu'avec François Bayrou, une large frange de la population rejoint ses positions. Des positions claires comme le moratoire sur les organismes génétiquement modifiés, la loi sur le climat, la nécessaire réduction de quinze pour cent des gaz à effet de serre dans le monde et un meilleur retraitement des déchets, de quelque sorte qu'ils soient.

Corinne Lepage ne ressent aucun désaccord ni de fond ni de forme avec François Bayrou. Cette alliance est une union, ce qu'elle aimerait voir comme le début d'un grand mouvement de rassemblement dans le pays, au-delà des clivages partisans qui ont plombé la France. Corinne Lepage s'inscrira à plein temps dans l'équipe de François Bayrou, en gardant sa personnalité, ses spécificités, ses convictions. Elle insistera beaucoup sur les liens qu'elle fait entre l'économie et l'écologie, entre l'environnement nécessairement à prendre en compte et le niveau de vie, la santé, l'éducation des plus jeunes, leur sensibilisation aux thèmes qui lui sont chers. Elle ne veut plus voir d'Erika, dont elle continue parallèlement de s'occuper du dossier au travers de son cabinet d'avocats.

Elle continue d'observer que l'UMP et le PS ont globalement refusé ses visions. Ils ne veulent pas se libérer d'une gangue consumériste qui pousse vers une catastrophe imminente. Corinne Lepage, ancienne ministre d'Alain Juppé, ne se sent pas d'affiliation particulière de droite ou de gauche. Elle a participé à ce gouvernement au même titre que François Bayrou. Chacun a tracé son chemin, chacun en a tiré des conclusions communes sur la nécessaire refondation d'une France meurtrie et capable de se rebâtir dans l'union et la concorde nationales. Il faut avoir évolué, dit-elle sincèrement. Les défis environnementaux sont devenus immenses. Le seul qui les prend en compte réellement en parlant de la dette écologique, par exemple, est aujourd'hui François Bayrou.

Le problème de Nicolas Hulot est qu'il a tué avec son Pacte écologique l'écologie politique. On le voit bien avec les Verts qui ont toutes les peines du monde à subsister dans cette campagne. Son objectif clairement avoué est donc maintenant de lui redonner ses lettres de noblesse. Après avoir été en loques, Corinne Lepage veut refonder cette écologie politique avec François Bayrou. Elle participera pleinement à cette campagne, notamment en intervenant dans les réunions publiques comme celle de ce soir à Nice où l'on attend plus de sept mille personnes. François Bayrou, d'après Corinne Lepage, est porteur d'un immense espoir. Elle veut y prendre toute sa part.

 

France info

Publié dans Médias

Commenter cet article